Intervention de Jean-Marc SEYLER pour le groupe communiste.

Le_Maire_et_les_AdjointsAu nom du groupe communiste, je voudrais remercier les électeurs qui ont portés leurs suffrages sur la liste « Avec vous pour Clamart » conduite par Philippe Kaltenbach.
Remercier également tous les militants qui, dans leur diversité, se sont mobilisés pour cette victoire.
De même les épouses et époux, les concubines et concubins et tous les proches des candidats car ce sont des périodes pas facile à vivre.
Je souhaite également rendre hommage à tous les élus de l’ancienne mandature, ceux qui restent pour cette nouvelle aventure  et ceux qui ne la poursuivent pas, notamment les élus communistes André Pelloquin et Sophie Lhericel, et bienvenue à Régine Tritz.
Un hommage particulier à deux personnes qui nous ont quittés prématurément et qui nous manquent beaucoup, je veux parler de Jacky Vauclair et d’Anne Cappezzuoli.
Hommage également à un ami qui nous a quittés il y a quelques jours.
Il a été longtemps le chef de file du Parti Communiste sur de nombreuses élections, il a été élu de 1983 à 2001 conseiller municipal.
Un ami à qui je dois beaucoup, notamment lorsque nous fûmes ensemble élus d’opposition de 1995 à 2001.
Je veux parler de Gaston Peyronneau.
A ce propos, la section communiste de Clamart prévoit de lui rendre hommage dans le courant du mois d’avril au cimetière intercommunal.
Cette nouvelle victoire ; je la dédit à vous Gaston, Jacky, Anne et à tous ceux que j’ai cité précédemment.
Aujourd’hui, les électeurs ont fait confiance à une équipe qui a un bon bilan et qui a présenté un bon projet.
Une équipe qui a fait ses preuves sous la conduite d’un Maire, Philippe Kaltenbach qui, avec pugnacité, a permis la réalisation du programme de 2001 sans augmentation de la pression fiscale.
Pour nous communiste, nous partons pour cette nouvelle mandature avec le même état d’esprit, faire de la politique pour l’intérêt des Clamartoises et Clamartois, pour faire progresser les consciences vers l’émancipation, faire reculer les injustices, contre toutes les dominations, et notamment celle de l’argent.
Nous aurons à cœur de respecter les engagements pris, mais aussi de rester nous même.
Avec nos quatre élus, nous assumerons notre rôle collectif, comme nous l’avons fait auparavant, c'est-à-dire avec loyauté mais sans lâcher sur le respect et l’expression de nos différences.
Il semble d’ailleurs que cette façon de faire soit reconnue et appréciée par un nombre plus important de Clamartoises et Clamartois, puisque nos candidats aux dernières élections cantonales ont progressé sur la ville.
Les résultats sur l’ensemble de la ville traduisent une augmentation de notre influence avec 10,6%.
D’un point de vue national, certains annoncent notre mort depuis déjà bien des années, la réalité pour ces élections locales est toute autre.
Au total, le parti communiste français reste le troisième parti en nombre d’élus.
91 villes de plus de 9000 habitants contre 86 en 2001 seront dirigées par un Maire communiste.
Le cap des 13000 élus largement dépassé.
Aux cantonales, le PCF réalise 9,03% des voix, il a 118 conseillers généraux et présidera le Val de Marne et l’Allier.
Nos différences au service d’un collectif c’est plus fort et plus efficace, la preuve par notre bilan.
Vous pouvez compter sur notre travail au service de toutes les Clamartoises et tous les Clamartois.
Les électeurs se sont exprimés différemment mais une majorité s’est dégagée et elle est maintenant la majorité pour toutes et tous.
Nous saurons être disponibles pour tous les citoyens de la ville.
Avec Joëlle Dennoune, Gérard Aubineau, Régine Tritz et moi-même, nous abordons ces six années avec cet état d’esprit.