Texte adressé aux Directions de Radio France (pour France Inter) et de France 2.
Par une  auditrice-téléspectatrice et son conjoint, le 12 février 2010.

PLURALISME ET MÉDIAS PUBLICS

Fidèles à France-Inter et France 2 nous nous interrogeons sur l’attitude permanente des médias publics dans le débat politique. Cette attitude a tendance, selon nous, à ramener ce débat à un « duel » PS/UMP. Or même si nous ne sommes pas tout le temps à l’écoute ou téléspectateurs, nous constatons que le Front de Gauche est très peu invité et ses points de vue même pas évoqués dans les débats.

Les médias publics contribueraient-ils  ainsi à l’établissement d’un bipartisme à l’anglo-saxonne ?
Pourquoi ce comportement alors que ce mouvement naissant est vraiment porteur d’espoir de changement ? Vous avez observés les derniers sondages ; ceux ci  montrent actuellement que le FRONT de GAUCHE devance le NPA et même le MODEM.

La « publicité » pour le NPA ne servirait-elle pas à occulter la progression, dans l’opinion,
de ce Front ? Alors qu’une partie importante des adhérents du NPA (la Gauche Unitaire) a rejoint, dès le début, ce mouvement. Dans la région « Languedoc-Roussillon » le NPA lui-même fait alliance, dès le 1er tour, avec le FRONT DE GAUCHE.

Notre expérience nous amène malheureusement à constater que cette attitude générale des médias publics, que nous déplorons, prévaut en permanence. Certes quelques rares émissions contribuent heureusement à une visée mieux pluraliste de l’information.