P1030462

 A l’approche de la préparation de notre congrès et de notre conférence de la section PCF de Clamart, j’ai souhaité vous tenir informé de mes intentions de prendre du recul concernant mon engagement politique sur Clamart.

Je ne considère pas que le militantisme politique et syndical passe uniquement par l’exercice de responsabilités de haut niveau ou par des mandats d’élu.

Il y a beaucoup de moyens pour se rendre utile dans notre combat politique de transformation de la société vers un idéal plus humain, plus solidaire basé sur une logique de placer l’être humain au cœur des choix contrairement à celui qui vise à placer la finance en tête des questions de notre société.

Se rendre utile pour les gens qui souffrent c’est une façon de vivre, une conviction.

A Clamart, j’ai commencé à m’investir à la section PCF en 1989, lorsque ma vie professionnelle m’a conduit à travailler sur la ville. J’ai exercé plusieurs responsabilités, y compris celle de secrétaire. J’ai été le « chef de file » du PCF de Clamart pour les élections. J’ai été candidat aux élections municipales en 1995, 2001, 2008 et cantonales de 2001, aux élections législatives de 2002, aux élections régionales en 2004, aux élections sénatoriales de 2004.

J’ai donc accepté de prendre des responsabilités dans la bataille pour la conquête de la ville par une majorité de gauche, j’ai été élu conseiller municipal dans l’opposition de 1995 à 2001 et Président du groupe, en 2001 avec la victoire de la gauche, je suis devenu Maire Adjoint avec le logement, l’emploi, la formation puis plus tard le développement économique et l’urbanisme. Aux élections de 2008, j’ai recentré mon activité sur l’urbanisme afin de ne pas être trop mangé par la gestion municipale et garder du temps pour notre section. Je suis administrateur de Clamart Habitat et à la commission d’attribution des logements depuis 2001 et je suis également conseiller communautaire depuis 2005 et Président du groupe Communiste Alternatif et Citoyen de Sud de Seine.

Au sein de la section, j’ai mis en place notre site internet avec une adresse mail et j’ai lancé le chantier du déménagement de notre section vers de meilleures conditions de travail et une meilleure visibilité sur la ville. J’espère que cette démarche ira jusqu’à son terme avec la satisfaction qu’elle devrait apporter.

J’ai pris une bonne place dans la vie de la section et je l’ai fait avec beaucoup de plaisir. Mais comme je pense qu'il faut toujours être dans la construction de l’avenir, j’estime qu'il est temps de faire de la place à d’autres bonnes volontés à la fois sur le plan de la section que sur le plan des mandats politiques.

Je suis contre le cumul de mandat en nombre mais aussi en temps.

Donc pour moi, cela fera 19 ans en 2014 que j’aurais été élu, 22 ans que j’aurais été au bureau de la section, c’est déjà pas mal, je suis content du chemin que nous avons fait ensemble.

C’est aussi pour permettre un rajeunissement et à l’appui des perspectives de nouvelles têtes que je prends ces décisions :

  • Je ne prendrai pas de responsabilité dans la nouvelle direction de section qui sera issue de notre conférence (qui devrait intervenir en fin d’année).
  • Je ne renouvellerai pas de mandat municipal à Clamart en 2014.

Voilà, ces décisions je les prends dans la tranquillité avec l’espoir du renouveau pour le parti à Clamart, mais aussi pour moi car je vais essayer de m’occuper un peu plus de moi et de mes proches. Je vous rassure je ne vais pas cesser le combat pour autant, d’abord parce qu’il y a encore de quoi faire jusque 2014 et qu’ensuite j’ai plusieurs idées pour m’occuper de gens qui souffrent mais aussi pour peser sur les choix politiques qui replacent l’humain au cœur.

Donc ce n’est pas un au revoir, c’est plutôt la vie continue et on ne lâche rien dans le combat, il se transforme.