Beaucoq

 

Selon les dires de la nouvelle majorité et de son Maire Mr Berger, la ville serait dans une situation financière catastrophique. 

Et pourtant :

Après le changement de tapis rouge en tapis bleu, nous aurions pu penser que la couleur bleu du mobilier urbain aurait particulièrement convenu à notre nouvel édile, eh bien non, il faut effacer toutes traces de ce qui a été fait par la précédente majorité de gauche, alors bientôt tout sera repeint en vert (coût : environ 500000 € avec des changements de mobilier par endroit). C'est nous qui payons ce petit caprice.

De même, après la hausse conséquente du budget des indemnités des élus, la mariée ne se voit pas assez belle, alors on refait les bureaux, peinture et changement de mobilier, des élus et des proches du Maire. Pour un début de mandat c'est très significatif d'un état d'esprit. D'abord, ils se servent et ensuite on verra. Mais c'est nous qui payons.

Par contre, les premières restrictions pour le personnel de la ville - qui doit mettre en place la politique de la nouvelle majorité - tombent à une vitesse impressionnante. Des contrats de travail non renouvelés, des titularisations retardées ou refusées, des postes non remplacés. Par conséquent des services publics non accomplis.

Pour la suite, je pense que j'aurais sûrement l'occasion de parler du coût des projets de parkings souterrains et de la construction du Monoprix. Tout vient à point à qui sait attendre !

Pourvu que ces petites lubies de couleur n'aboutissent pas à changer l'emblème de notre ville comme ci-dessous :

EmblèmeClamart